Haut
de
page
Table
des
matières
Article
précédant
Article
suivant

Modifier la taille d'une fonte

La taille de la fonte par défaut du corps de texte d'un document ConTeXt est de 12pt.

Modification absolue

Si tu veux changer la taille de la fonte de tout ton document tu emploies :

\setupbodyfont[valeur exprimée en pt]

Par exemple pour écrire en 10pt :

\setupbodyfont[10pt]

L'ensemble de ton document est affecté par cette commande, les titres de chapitre, le numéro de page, l'entête est le pied de page car leurs valeurs sont définies à partir de la fonte de base.

L'unité est le point typographique (pt) et la précision d'une décimale (17.3pt par exemple)

Si tu veux modifier localement la taille de la fonte d'une portion de texte tu utilises

\switchtobodyfont[valeur exprimée en pt]

Les entêtes et pieds de page ne sont pas affectés par cette commande. Voici un exemple de l'utilisation de la commande \switchtobodyfont :

\setupnarrower[middle=2cm]
\starttext
\input tufte \blank[big]
\startnarrower
\switchtobodyfont[8pt]
\input tufte
\stopnarrower
\blank[big] \input tufte
\stoptext


Tu trouveras d'autres exemples de l'utilisation de \switchtobodyfont dans cette fiche : Mettre un paragraphe en évidence

Modification relative

Il existe plusieurs commandes pour modifier la taille de la fonte relativement à celle du corps de texte, c'est à dire pour écrire plus grand ou plus petit que lui. Elles sont liées aux lettre suivante :

a
multiplie la taille de la fonte par un facteur de 1,2
b
multiplie la taille de la fonte par un facteur de 1,22 soit 1,44
c
multiplie la taille de la fonte par un facteur de 1,23 soit 1,728
d
multiplie la taille de la fonte par un facteur de 1,24 soit 2.074
x
diminue la taille de la fonte d'un facteur de 0,8
xx
diminue la taille de la fonte d'un facteur de 0,6

Tu associes ces lettres aux commande de changement de fonte vues dans la fiche : Modifier le style, la graisse, la famille

Par exemple si tu veux modifier la fonte normal tu emploies : \tfa, \tfb, \tfc, \tfd, \tfxou \tfxx. Pour écrire en plus grand et en gras tu peux utilser \bfa ou \bfd, en italique et en petit \itxx, en sans serif et plus grand \ssc, ainsi de suite.

\starttext
Un texte normal. {\tfa Un texte un peu plus gros}, {\tfx ou plus petit}, {\tfd très gros} et enfin {\tfxx très petit.} {\bfc Un autre assez gros et en gras} {\slxx et un tout petit penché}.
\stoptext


ConteXt possède également deux commandes qui modifient la taille par rapport au texte précédent sans changer les autres caractèristiques de la fonte, la commande \bigbodyfontqui écrit en plus gros ($x 1,2$) et la commande \smallbodyfont qui écrit en plus petit ($x 0,6$).

\starttext
Un texte normal. {\bigbodyfont Un texte un peu plus gros, \bigbodyfont encore plus gros, \bigbodyfont voir énorme}. \it{En normal et italique \smallbodyfont et plus petit \smallbodyfont et encore plus petit \smallbodyfont et encore plus petit \smallbodyfont et encore plus petit \smallbodyfontet encore plus petit}.
\stoptext


Il existe deux autres commandes pour plus petit mais non cumulable : \tx et \txx. Si 2 \tx font bien un \txx en ajouter d'autre ne modifiera plus la taille du texte. La multiplication des \txx est également inopérante.

\starttext
Un texte normal. {\tx Un texte plus petit, \tx encore plus petit, \tx pareil}. Un texte normal. {\txx Un texte plus petit, \txx celui-ci ne bouge plus, \txx celui-là non plus}.
\stoptext


Fixer ces propres valeurs de modificateur de taille

Pour une raison ou une autre tu peux vouloir définir toi même les coefficients multiplicateur ou fixer directement la taille de ce qui doit être plus gros ou plus petit, c'est possible avec la commande :

\definebodyfontenvironment[identifiant (optionel)][taille de fonte affectée][option1=x,option2=y,...]

L'identifant est optionel et renvoie en général à la police concernée (par défaut la police en cours). Le deuxième champ indique pour quel taille de fonte les modifications sont apportées. Modifier la taille de plus gros à 11pt n'a pas de sens pour un corps de texte de 12pt. Le dernier champs concerne les options proprement dites, séparées par une virgule et dont la valeur peut être exprimée soit en pt (8pt, 12pt, 22pt,. . .) soit par un coefficiant (0.5, 1.6,. . .). Les options possibles sont :

text : taille du texte en mode mathématique par défaut 1.0

script : taille des scripts en mode mathématique par défaut 0.7

scriptscript : taille des scriptscript en mode mathématique par défaut 0.5

x : taille utilisée dans les commandes du type \tfx par défaut 0.8

xx : taille utilisée dans les commandes du type \tfxx par défaut 0.6

a : taille utilisée dans les commandes du type \tfa par défaut 1.200

b : taille utilisée dans les commandes du type \tfb par défaut 1.440

c : taille utilisée dans les commandes du type \tfc par défaut 1.728

d : taille utilisée dans les commandes du type \tfd par défaut 2.074

big : taille utilisée dans les commandes plus gros par défaut 1.2

small : taille utilisée dans les commandes plus petit par défaut 0.8

interlinespace : distance entre deux lignes d'un paragraphe par défaut 2.8ex

em : style employé pour l'emphase (\em) par défaut slanted (penchée)

Voici l'exemple donné par Hans Hagen dans le manuel de ConTeXt :

\definebodyfontenvironment[22pt] [ text=22pt, script=17.3pt, scriptscript=14.4pt, x=17.3pt, xx=14.4pt, big=28pt, small=17.3pt]

Fleuron

Table des Matières concise

Fleuron

Table des Matières complète

Fleuron

Si tu veux aller directement à l'article suivant ou précédant regarde bien dans les marges j'ai mis des liens pour cela. Il est pas balèze le Bébert ?